• Marie Mojaïsky

Pourquoi les chiens aiment-ils se rouler dans les odeurs infectes?



Heureusement, ils ne le font pas tous, mais ma Naya oui, elle aime se parfumer aux odeurs vraiment cracra et sa mine réjouie me montre toute son insensibilité à mon dégoût profond lorsque je la vois revenir ainsi! Je vous ai donc traduit l'article suivant qui propose des explications à ce comportement peu ragoûtant. Et vous comprendrez qu'en fait ma Naya est très cool !!!

Nous savons que les chiens ont un nez extraordinaire. La science dit que leur odorat est entre 10 000 et 100 000 fois plus puissant que le notre. Alors que les humains ont près de 6 million de récepteurs olfactifs, les chiens en auraient dans les 300 millions. Mais cela ne veut pas dire que leur idée de ce qui sent « bon » correspond à nos goûts.

Si votre ami à quatre pattes passe à côté d’une poubelle renversée, ou d’une charogne dans le terrain il y a des chances qu’il se roule dedans jusqu’à ce qu’il soit bien aussi sale et puant. Est-ce que votre chien aime juste les odeurs répugnantes ou y a-t-il une autre raison innée pour cette habitude que nous trouvons dégoûtante. Les spécialistes du comportement animal ont plusieurs théories.

Ils essayent de cacher leur odeur.

Le spécialiste du chien et psychologue Stanley Coren, auteur de nombreux livres sur le comportement canin, dit que l’explication qui a le plus de sens du point de vue de l’évolution est que le chien se roule dans des choses à forte odeur pour cacher leur propre odeur. Il suggère que nous observons un reste du comportement des ancêtres de nos chiens quand ils étaient sauvages et chassaient pour survivre. Si une antilope sent l’odeur d’un chien sauvage, chacal ou loup, elle s’enfuit pour se mettre en sécurité. Mais si les chiens sauvages se roulent dans les excréments de l’antilope, celle-ci est moins méfiante et ils peuvent ainsi se rapprocher plus près de leur proie.

La comportementaliste animale Patricia B McConnell est sceptique sur cette théorie. D’abord la plupart des animaux de proie sont extrêmement visuels, et utilisent la vue et l’ouïe pour se prévenir des prédateurs. Ce n’est pas qu’ils ne peuvent utiliser leur odorat, mais celui-ci dépend de la direction du vent et donc la vue et l’ouïe sont plus important pense t elle. C’est pourquoi ces animaux ont les yeux sur les côtés de la tête et les oreilles pivotantes pour voir et entendre ce qui peut arriver par derrière. En plus si leur odorat est suffisant pour capter l’odeur du prédateur, il devrait surement l’être pour percevoir celle du chien sous la couche d'excréments. Et cela n’expliquerait pas non plus pourquoi les chiens se roulent dans les crottes de renard.

Ils essayent de partager leur propre odeur.

De la même façon qu’un chat se frotte contre vous pour vous marquer de son odeur, certains comportementalistes pensent que le chien va se rouler dans quelque chose de malodorant pour le couvrir de son odeur propre. De même qu’ils se roulent sur leur nouvelle couverture ou jouet comme s’ils essayaient d’indiquer que c’est le leur, certains suggèrent que les chiens se roulent dans les ordures ou se frottent contre les gens pour laisser leur trace.

Mais la aussi McConnell n’est pas d’accord, remarquant que les chiens utilisent un outil bien plus efficace pour laisser leur marque. Cette idée a donc peu de sens, puisqu’ils utilisent leur urine et excréments pour marquer tout et n’importe quoi, dit-elle.

C’est un outil de communication

Les chiens pourraient se rouler dans les odeurs parce que c’est une façon de ramener l’information au reste de la meute sur ce qu’ils ont trouvé. Pat Goodman, chercheur à Wolf Park dans l’Indiana a étudié les loups et leur roulades dans les odeurs. Lorsqu’un loup rencontre une nouvelle odeur, il la renifle est se roule dedans, surtout autour de la gueule et sur le cou dit elle. Lorsqu’il revient dans la meute, celle-ci l’accueille en le reniflant longuement. A Wolf Park nous avons observé plusieurs occasions où un ou plusieurs membres de la meute ont alors suivi l’odeur à la trace jusqu’à son origine. Mais ce ne sont pas que les mauvaises odeurs qui attirent ce comportement de roulade. Ils ont observé que les loups pouvaient aussi bien se rouler dans des extraits de menthe, dans du parfum que dans des sandwichs au poisson, des excréments de wapiti, ou du répulsif contre les mouches.

Système moteur lié au cerveau

Il y a une autre théorie, selon Alexandra Horowitz, qui dirige le laboratoire de cognition canine au Collège Barnard, qui est un lien entre le nez et le cerveau. Une mauvaise odeur qui active le lobe olfactif du cerveau du chien active aussi le cortex moteur. Cette communication indique au chien d’entrer au plus près en contact avec cette découverte odorante selon un entretien d’Horowitz au New York Times. Il n’y a pas de récepteur spécifique aux « mauvaises odeurs » ajoute t elle, mais ils semblent être particulièrement intéressés par ce qui nous semble être entre rebutant et répugnant.

Ça les rend cool!

Mais peut être que la raison pour laquelle les chiens se roulent dans les choses dégoûtantes est que c’est pour frimer devant leurs copains chiens. Ça pourrait être la même raison qui nous pousse à mettre des habits colorés et des parfums forts. McConnell appelle cette hypothèse celle du « gars avec la chaînette en or ». Peut être dit elle, ils se roulent dedans pour être plus attractifs aux autres chiens. « Regardez- moi, j’ai du poisson pourri sur mon territoire ! Je suis cool !». L’écologie du comportement nous rappelle que beaucoup de comportements chez l’animal sont liés aux conditions de vie avec des ressources limitées, que ce soit la nourriture, la recherche du partenaire ou les sites de nidification. Si un chien peut se faire de la publicité parce qu'il habite dans un coin avec pleins de charognes, qu’est ce qui pourrait plaire plus aux congénères?

Peut-on arrêter ces roulades ?

Quelles que soit la raison pour laquelle votre chien se roule dans le crottin, il y a peu de chances que vous lui changiez ses habitudes. Avec des milliers d’années de pratique renforçant cet intérêt, les chiens continueront d’aller énergiquement là ou ni homme ni femme ne choisirait jamais d’aller, dit le vétérinaire Marty Becker.

La seule façon infaillible de stopper ce « sentons-roulons dans la puanteur » est de garder le chien en laisse ou de lui apprendre un solide rappel en toute circonstance.

Source de l’article http://www.mnn.com/family/pets/stories/why-do-dogs-roll-gross-smelly-things (Traduction Marie Mojaïsky)

#Comportement

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com